::OBESITE-87::  Index du Forum
SAMEDI 22 JUIN 2019

PROCHAINE REUNION TRIMESTRIELLE

AU CONSEIL DEPARTEMENTAL
A 14HEURES
11 rue François Chénieux à LIMOGES/Entrée,rue Montmailler

ATTENTION Stationnement soit sur place soit place Winston Churchil

VIDE DRESSING au CONSEIL DEPARTEMENTAL A PARTIR DE 10H JUSQU'À 17h30

MARCHE EXCEPTIONNELLE DE 9H30 A 10H30. Circuit de 4,5 Kms ( Possibilité , pour ceux qui ne veulent pas faire les 4,5 Kms, de prendre un raccourci pour faire un trajet moitié moins long.) Rendez vous au niveau du restaurant « Le Bistrot des Quais » , 16 Rue du Port du Naveix, 87000 Limoges (stationnement facile) pour une marche en bord de Vienne ! Opéré(e) ou non, adhérent(e) ou non
::OBESITE-87::
Forum sur la chirurgie de l'obésité
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

DR SODJI
Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivante
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    ::OBESITE-87:: Index du Forum -> La Passagère Clandestine
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
la passagere clandestine



Inscrit le: 10 Fév 2009
Messages: 194

MessagePosté le: Dim Déc 18, 2011 12:50 pm    Sujet du message: Répondre en citant

J'avais promis la suite de mon message de Noël - la voici avec toute mon amitié, toute mon affection !

L’enfant nouveau né souriait dans son berceau de paille ce matin là ! Sa Maman, la douce Marie,
le contemplait avec amour.
C’est alors que la petite colonie des chiffres est arrivée, courant, gesticulant, en complète effervescence.
- colombe ! colombe ! tu nous a promis un Noël rien que pour nous !
- c’est aujourd’hui le jour de Noël roucoula Colombe, attendez ! j’appelle le grand-père Souvenir !

C’était un vieillard magnifique, enveloppé d’une longue tunique blanche… cheveux formant auréole autour d’un visage souriant , paisible.
Il prit place près de la crèche. Assis sur une botte de foin, les chiffres groupés à ses genoux bien au chaud dans les plis de sa tunique, le petit 1 assis sur le ventre tout rond du zéro.
D’une voix mélodieuse, musicale, le grand-père Souvenir embarqua tout ce petit monde dans le palais magique des Souvenirs.
« En ce temps là, commença-t-il, l’un de mes ancêtres était un enfant, turbulent et bavard…il vivait en Italie, à Crotone plus précisément et ce bébé que vous voyez, blotti là dans les bras de sa maman, n’était pas encore né ! d’ailleurs, il n’est né que 6OO ans après. Dans son village, vivait un mathématicien grec dont le nom traversa les siècles jusque nos jours : Pythagore !
Pythagore avait étudié les mathématiques avec Thalès du Milet . spécialiste en géométrie. Pythagore, fasciné par les chiffres, les éleva au niveau d’un culte. Cependant il cherchait, depuis un long temps, le moyen de donner un visage, un configuré à ces chiffres non encore nés dans la forme, seulement dans l’exprimé…
- eh ! Papy Souvenir interrompit le zéro, cela veut-t-il dire que Pytha j’sais pas quoi, savait prononcer nos noms : 1 - 2 3 – 4 mais ne savait pas les écrire ?
- oui ! c’est bien ça ! Il fit cependant une tentative en utilisant les 1O premières lettres de l’alphabet…quant à moi, poursuivit Grand-père Souvenir je suis né en Inde environ 121O ans après Pythagore dans la même vile qu’Aryabhata.
Aryabhata était un savant : une nuitée où la Lune éclairait ses recherches d’une lueur complice,ce devait être un 24 Décembre …un évènement étrange eut lieu. A portée de sa main, au milieu de ses registres, une corbeille remplie de paille dans laquelle dormaient quelques fruits mélangés, se mit à danser. Les fruits, bousculés, s’enfuirent dans des éclats de couleurs, de senteurs, roulèrent à l’autre extrémité de la table et se posèrent finalement, rondeur appuyée contre un énorme registre recouvert de toile noire.
C’est alors que sur le mur, reflet d’un lointain ailleurs, apparut une crèche ressemblant à la corbeille d’Aryabhata – dans cette crèche un enfant magnifique, souriant bras étendus , petites mains ouvertes, comme offertes !
Aryabhata n’en croyait pas ses yeux… une voix douce, musicale lui parvint, venant du mur : celle de l’enfant :
-« Aryabhata , grand savant, c’est l’anniversaire de ma naissance ce 25 Décembre – le monde, de nouveau, amorce un tournant…voilà si longtemps que tu cherches à matérialiser le prononcé des chiffres…j’aimerais te l’offrir…je veux que, comme moi, ils naissent dans une crèche, sur de la paille …ils vont amener de telles possibilités aux hommes, eux aussi ! accepte ce cadeau, je t’en prie »

Aryabhata, admiratif, émerveillé vit la paille de la corbeille, se dresser sous l’invite de l’enfant, danser, se contorsionner en des tracés, des présences.
Le premier de ces tracés, très droit, front légèrement penché, imposait sa majesté :
- bonjour ! je suis le 1 dit-il !
Le second, très facétieux, enroula sa tête en haut de son cou posé sur un socle :
- et moi le 2 !
Un petit ballon roula du mur sur la table, se fendit en tombant, les deux parties se superposant :
- je suis le 3 !
Neuf naissances adorables, gaies !
- ô merci ! merci dit Aryabhata à l’enfant de la crèche, voilà mes chiffres avec un corps !
- et ce corps, je le dote de pouvoirs infinis. Tous ces chiffres peuvent se grouper, devenir nombres – ils peuvent s’ajouter, se retrancher, se diviser, se multiplier et donner d’autres nombres encore…à l’infini ! »

Un bruit furtif éveilla Aryabhata endormi sur sa table de travail, tête repliée contre le bras. Il aperçut vaguement une ombre quitter le mur, tendit la main, prit un fruit dans la corbeille et…et….
Ce n’était donc pas un rêve ?
Une guirlande de petits chiffres, bien formés, gracieux se mit à danser – à chanter :
« Joyeux Noeël Aryabhata ! joyeux Noël ! »

- J’étais si ému, moi Papy Souvenir, que j’en ai pleuré…le zéro n’était alors qu’un point mais trois siècles après, les Arabes, reprenant les chiffres d’Aryabhata, configurèrent le point en rond : le zéro.
- quant à moi, la Colombe, c’est le message que je porte au roi de France et à tous les rois de la Terre … »

Voilà ! j’avais promis la suite de ce récit, c’est fait. Permettez-moi d’y ajouter les mots traditionnels « JOYEUX NOEL A TOUS » - c’est un vœu très sincère, très chaleureux., que je ressens au plus profond de moi : puissent les soucis s’ envoler – les peines s’estomper les souffrances se sauver !

elaine
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
proflettres



Inscrit le: 07 Sep 2008
Messages: 53

MessagePosté le: Lun Déc 19, 2011 12:45 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Bravo une fois encore, et merci, chère passagère clandestine, pour ces récits qui nous ravissent!
Avec votre pastorale, j'ai pu m'évader de ce monde morose et compliqué,
après un trimestre difficile à tous points de vue!
Je vous souhaite un très joyeux Noêl et une excellente fin d'année.
Proflettres.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
la passagere clandestine



Inscrit le: 10 Fév 2009
Messages: 194

MessagePosté le: Lun Déc 19, 2011 5:14 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Chère Proflettres,
Je suis sensible à votre gentil message. Merci ! S'il est vrai que le quotidien est souvent morose, décevant, grimaçant, il faut le considérer comme une mauvais garnement un tantinet capricieux qui demain sera plein de tendresse, de douceur, de bonheur, de paix et d'harmonie. Pour autant je suis désolée que votre trimestre n'ait pas été à la hauteur de vos espérances...Noël, je le désire pour vous, saura effacer le négatif et laisser place à sa magie ! sa poésie !
Merci pour vos voeux. Autorisez-moi, sous la boule de gui, à vous offrir les miens, très affectueux. Je vous embrasse,
elaine
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
la passagere clandestine



Inscrit le: 10 Fév 2009
Messages: 194

MessagePosté le: Jeu Déc 29, 2011 2:21 pm    Sujet du message: Répondre en citant

AVEC MES VOEUX LES PLUS AFFECTUEUX..... pour Toutes et Tous

CE TEMPS QUI PASSE…..

Maraudeur, flâneur, râleur,
le bel an 2011 s’en est allé.
Laissant derrière lui rumeurs
Dans ciel sombre ou diamanté.

S’Il y eut des jours fripés,
Angoissants, tachés, menteurs,
D’autres écorchés,
De méchantes humeurs,

Il y eut aussi des jours-bonheur
Chantants, ensoleillés,
Taquins, enjôleurs,
De rires éclaboussés.

2011, parti dans les profondeurs
Du temps pour s'y reposer,
2012 sera-t-il à la hauteur ?
De nos attentes ? de nos projets ?

Souhaitons bienvenue avec ferveur,
A cet inconnu déguisé
En possibles prometteurs.
Recevons le en la prospérité !

Pour Tous, je le désire bâtisseur
De joies, de réalisations, de beautés
Magicien , ensorceleur,
Source intarissable de félicités.

Puisse-t-il, pour vous, être apporteur
Aux 12 coups de la nuitée,
De rires, santé, amour, tout en couleurs
Pour vos jours enchanter.

elaine
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Estelle-80-Picardie



Inscrit le: 11 Mai 2007
Messages: 2982
Localisation: Picardie

MessagePosté le: Sam Déc 31, 2011 12:44 am    Sujet du message: Répondre en citant

Quelle joli texte Merci,merciiiiiiiiii
Je vous souhaite
MES VOEUX LES PLUS AFFECTUEUX AUSSI
Bisous
_________________
Anneau le 4 Septembre 2007, le tablier le 16 Février 2009
Ma faiblesse du passé feras ma force du futur
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail
la passagere clandestine



Inscrit le: 10 Fév 2009
Messages: 194

MessagePosté le: Sam Déc 31, 2011 10:35 am    Sujet du message: Répondre en citant

Chère Estelle,
C'est moi qui vous dois merci pour votre gentil message On dit que chanter est prier deux fois - alors peut-être "poètiser" est souhaiter
plus fort.... Que 2012 vous soit heureux et favorise vos désirs, est mon souhait pour vous et votre famille. J'imagine un grand, très grand arbre, que l'on appellerait "l'arbre à souhaits"...tout plein de branches fleuries..
de délicieuses senteurs. Autorisez-moi, voulez-vous ? à y accrocher, pour l'an à venir et pour vous, ce qu'il y aura de meilleur et de plus beau, mais aussi et surtout, toute mon affection.
elaine
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
proflettres



Inscrit le: 07 Sep 2008
Messages: 53

MessagePosté le: Sam Jan 07, 2012 6:48 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Chère passagère clandestine,
Merci d'être au rendez-vous du passage à la nouvelle année, merci pour vos voeux exprimés une fois de plus avec un beau poème; c'est vrai que des souhaits en poésie peuvent paraître plus forts, le poète étant déjà un magicien des mots et de l'âme, à mon sens...
Je vous souhaite une très très bonne année, emplie de bonheurs...
Proflettres
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
la passagere clandestine



Inscrit le: 10 Fév 2009
Messages: 194

MessagePosté le: Dim Jan 08, 2012 1:40 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Chère Proflettres,
Merci ....je reste touchée par vos voeux . Je ne sais pas si les poètes sont les magiciens des mots...pour moi, "poète amateur", les mots sont avant tout mes amis, mes complices, mes jouets parfois. L'expression est certainement la chose la plus belle à mon humble avis..elle permet de mettre des mots sur nos émotions, nos ressentis , nos joies, nos souffrances aussi..de les immortaliser ensuite par l'écriture.. l'à venir recevant ainsi de la main du passé connaissances, coutumes. c'est évidemment merveilleux. Le premier de l'an reste une de ces coutumes symbolisant notre identité.
je n'y manquerai pour rien au monde..."Ce temps qui passe", destiné à Toutes et Tous en est une preuve. Mêmement, je vous désire tout plein de bonnes choses pour ce garnement de 2012...puisse-t-il grandir dans la sagesse et donner à chaucun ce qu'il désire.
Avec toute mon affection, je vous embrasse.
elaine
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
la passagere clandestine



Inscrit le: 10 Fév 2009
Messages: 194

MessagePosté le: Mar Fév 07, 2012 12:57 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Pour toutes et tous,

Messire Hiver est revenu !

Insolent, il porte avec orgueil
Sa pelisse de neige
Si pure en la plaine
Ourlet de boue en ailleurs !

Eblouissante en Sa Lumière,
Dame Neige courtisée par Roi Gel,
Allume ses diamants, étincelles
D'un Soleil sans fièvre.

La belle dame "criss...criss..."
Plainte offusquée !
Quel pas ose ainsi rayer sa glisse ?
Sa parure ? sa Virginité ?

Le vent, gamin fougueux,
Court, court, rasant son éclat
Lequel s'envole, se disperse en froid,
Retombe sur l'humain frileux !

Il souffle, souffle, ce prétentieux !
Soulevant des dentelles neigeuses,
Insolentes, délicieuses,
Envol de cristaux audacieux .

Le froid mord, rougit
Les bouts de nez assez hardis
S'aventurant hors écharpe,
Avec toupet ! mais quel panache !

La gente ailée,
Proteste, pattes gelées.
Pétition en fins triangles sur sa robe
Suppliques d'un peuple neigeophobe !

Messire Hiver est revenu !

elaine
amitié hivernale.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Estelle-80-Picardie



Inscrit le: 11 Mai 2007
Messages: 2982
Localisation: Picardie

MessagePosté le: Jeu Fév 16, 2012 10:41 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Kikou Elaine
J'adore vous lire
Bisous
_________________
Anneau le 4 Septembre 2007, le tablier le 16 Février 2009
Ma faiblesse du passé feras ma force du futur
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail
la passagere clandestine



Inscrit le: 10 Fév 2009
Messages: 194

MessagePosté le: Ven Fév 17, 2012 8:13 am    Sujet du message: Répondre en citant

Coucou Estelle,
Je vous remercie, c'est gentil à vous. De mon coté, j'adore écrire, les mots contenant une telle magie ! Par ailleurs je suis heureuse d'éveiller
joie ou sourire . Je vous promets que la prochaine poésie que j'aurais le temps d'écrire, bien qu'offerte à qui voudra bien la lire, vous sera particulièrement dédicacée. Ces petits flocons qui tombent sur nos écrans
m'inspirent fortement - il y a là un opposé qui m'attire : la neige voletant au-dessus du désert, de ce sable chaud et brûlant semble contradictoire et cependant, quelle concordance !
Je vous embrasse affectueusement Estelle
elaine
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
la passagere clandestine



Inscrit le: 10 Fév 2009
Messages: 194

MessagePosté le: Ven Fév 17, 2012 8:27 am    Sujet du message: Répondre en citant

Coucou Estelle,
Je vous remercie, c''est gentil à vous ! De mon côté, j'adore écrire, les mots contenant une telle magie ! Par ailleurs, je suis heureuse d'éveiller joie ou sourire dans les coeurs. Je vous promets que la prochaine poésie que je prendrai le temps d'écrire, bien qu'offerte à qui voudra la lire, vous sera particulièrement dédicacée !
Ces petits flocons qui dansent sur nos écrans m'inspirent fortement. l y a là un "opposé" qui me séduit : la neige voletant au-dessus du désert, de ce sable chaud et brûlant, semble contradictoire et cependant quelle concordance !
Je vous embrasse affectueusement Estele,
elaine
Pardon pour ce "double" message - je l'avais perdu une première fois - toujours aussi douée , je suis ! - bisous
elaine
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Estelle-80-Picardie



Inscrit le: 11 Mai 2007
Messages: 2982
Localisation: Picardie

MessagePosté le: Dim Fév 19, 2012 5:50 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Merci Elaine
_________________
Anneau le 4 Septembre 2007, le tablier le 16 Février 2009
Ma faiblesse du passé feras ma force du futur
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail
la passagere clandestine



Inscrit le: 10 Fév 2009
Messages: 194

MessagePosté le: Mer Avr 04, 2012 12:02 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Bonjour à vous Chère Christelle,
Je viens tout juste de rentrer du Cameroun où j'ai passé quelques semaines, véritables contes de fées ! C'est encore toute imprégnée de la magie de ce séjour que je viens tenir ma promesse, vous dédicacer une poésie, destinée à qui voudra bien la lire toutefois. Je vous l'avais promis, la voici :

Le vieil escalier

Il ressemble à une rue étroite,
Le vieil escalier de pierres,
Grimpant en marches maladroites
Jusqu'en ses hiers

Pavés mal jointés
Offrant protubérance,
Où se heurtent les pieds
Perdant ainsi la cadence.

Marches usées,
Creusées sous le poids de leur mémoire
Osent, à haute voix, conter
Leur vécu, leur histoire.

Des maisons l'enlacent,
Murs lézardés, lépreux,
Fenêtres hautes, grillagées,
Crépis miséreux !

Avec hardiesse, il relie l'an mille
A ces jours dépassant l'an deux mille.
Assise dans l'une de ses encoignures,
Tachetée d'humidité, de moisissures,

Je respire ses aventures
Offertes à qui veut bien les entendre.
Gais damoiseaux, gestes tendres
Ou pleurs d'un gosse en mal de nourriture.

Assis sur la dizième marche, il pleure
A grands coups de désespoir.
Tandis que sur l'escalier, le jour se meurt,
Ses petits doigts se ferment. Il se fait tard.

Toute la journée, il a tendu sa main
A l'indifférence ! Il est chagrin !
Il n'aura pas de soupe ce soir,
Juste un quignon de pain, dur et noir !

Sur la marche dix-sept,
Chantonnent les cousettes.
Les ateliers se sont fermés,
L'aiguille attend sur le métier !

La marche vingt trois,
Incurvée, accueille une vie de douleurs.
Un pauvre hère venu déposé là
Sa misère, sa souffrance, sa dernière heure !

Le chuintement de la chouette déchire la nuit.
L'escalier est endormi.
Il allumera ses marches au petit matin,
De gouttes de rosée d'autres demains.

Dors ! dors maintenant !
Range ton chemin de vie en tes cartons,
Chemin tortueux, torturant
Je t'en prie Escalier, épargne mes émotions.

elaine

Je vous embrasse fort Christelle - Amicalement à Toutes et Tous.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
la passagere clandestine



Inscrit le: 10 Fév 2009
Messages: 194

MessagePosté le: Mer Avr 04, 2012 12:10 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Bonjour Chère Proflettres,
Je n'oublie pas : avant Noël, je vous avais promis de traquer pour vous l'inhabituel sous l'akpa. Ce fut fait. Je rentre tout juste du Cameroun après plusieurs semaines de rêve... c'est à Akok Maka que j'ai écrit, pour vous, une poésie comme promis. Dans la précipitation de mon départ
(je l'avais oublié et j'ai "raté l"avion") j'ai laissé beaucoup de choses et notamment le carnet de poésies. Je l'ai demandé et vais le recevoir bientôt - dès après, j'enverrai cette poésie camerounaise. En attendant, je vous embrasse bien affectueusement et à bientôt. J'ai beaucoup pensé à vous Toutes et Tous durant ce séjour. Amicalement,

elaine
elaine
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    ::OBESITE-87:: Index du Forum -> La Passagère Clandestine Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivante
Page 6 sur 7

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com