::OBESITE-87::  Index du Forum
SAMEDI 9JUIN 2018

(JOUR DES 5EMES OLYMPIADES CONTRE LA SEDENTARITE)
(Randonnée Voie verte, Golf, Groupes folkloriques, Ateliers de diététique, Sophrologie…)

De 8h30 à 16h,
Parking de la Clinique Chénieux


Seront présents :

- les joueurs du CSP Limoges
- Philippe Redon, chef étoilé
- Groupes folkloriques

EGLANTINO DO LIMOUZI DE LIMOGES,LES REVEILHES DE SAINTE FORTUNADE ET AU BON PLAISIR DE LA SOUTERRAINE

De 12 heures à 14 heures :
REPAS
(prévoir un pique-nique)

Pas de vide dressing
REUNION TRIMESTRIELLE à 14 h

::OBESITE-87::
Forum sur la chirurgie de l'obésité
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

la chirurgie de l'obesite en 5 chiffres

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    ::OBESITE-87:: Index du Forum -> UN CADEAU
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
mamounette



Inscrit le: 16 Aoû 2006
Messages: 5160
Localisation: GUERET

MessagePosté le: Sam Avr 21, 2018 7:22 am    Sujet du message: la chirurgie de l'obesite en 5 chiffres Répondre en citant

Bonjour à toutes et à tous,

Je viens de lire cet article paru dans le journal Le Monde et trouve interressant de vous le partager. Bonne lecture.


Publié Le 13.04.2018 à 07h13
La chirurgie de l’obésité en 5 chiffres

La chirurgie bariatrique est pratiquée par 50 000 personnes chaque année. Etat des lieux d’une opération de plus en plus répandue.
Par ANNE-SOPHIE FAIVRE LE CADRE

Temps de lecture : 4 min

Le 10 avril s’est tenue, au ministère de la santé, une réunion en concertation avec des associations d’obèses pour améliorer le suivi opératoire des personnes subissant une chirurgie de l’obésité sévère. En constante augmentation, la chirurgie bariatrique reste méconnue du grand public.

3 TYPES D’OPÉRATIONS

La chirurgie bariatrique se décline en trois types d’opérations, toutes destinées à limiter l’absorption calorique.
• La technique dite du « bypass » est la plus fréquemment pratiquée : elle permet de réduire la taille de l’estomac et de court-circuiter une partie de l’intestin, en réduisant la taille de l’estomac à 30 ml.
• La technique de la Sleeve, irréversible, consiste à retirer une grande partie de l’estomac afin qu’il ne forme plus qu’un tube.
• L’anneau gastrique, enfin, est une prothèse amoindrissant le diamètre de l’estomac.

45 474 PATIENTS OPÉRÉS EN 2014

Selon une étude menée par le CHU de Clermont-Ferrand, et publiée en 2018, 45 747 patients ont subi une opération de chirurgie bariatrique pour la seule année 2014 en France. Le taux de recours à cette méthode a été multiplié par 2,6 entre 2008 et 2014. Dans le monde, 468 609 interventions de chirurgie bariatrique ont été pratiquées en 2013, dont 154 276 aux Etats-Unis et au Canada.

« Les médecins ne prescrivent plus de régimes, se rendant compte qu’ils ne fonctionnent pas. La chirurgie devient donc le dernier recours », analyse Daria Marx, cofondatrice du collectif Gras politique, qui lutte pour les droits des personnes obèses.

Selon la militante, l’augmentation des opérations en France est également liée à leur médiatisation. « Les émissions de télévision qui présentent ces opérations en dressent un portrait très satisfaisant. Dans la réalité, on sait qu’il y a des risques de fistules [communication anormale entre deux viscères], infections, mais également de décès. » Le service de chirurgie de l’obésité du CHRU de Lille estime le risque de décès après opération entre 0,1 et 2 % — et le taux global de complications postopératoires entre 4,2 et 22 %. Interrogé par Le Monde, le spécialiste du diabète François Pattou rappelait qu’en 2015, 30 personnes étaient mortes des suites de ces opérations.

82 % DE FEMMES

Si une étude Santé publique France démontre que 16,8 % des Français et 17,6 % des Françaises sont en situation d’obésité, les femmes sont surreprésentées dans les opérations de chirurgie bariatrique — qui ne concernent que 18 % d’hommes. « Cette disparité s’explique par la pression permanente que les femmes subissent sur leur apparence, mais aussi par les violences médicales liées à la gynécologie, à la maternité. Il est, en France, quasiment impossible aux femmes ayant un IMC supérieur à 30 d’accéder à la PMA. Beaucoup se font opérer dans cette optique », souligne Daria Marx.

50 % DE RISQUES DE SUICIDE SUPPLÉMENTAIRES APRÈS L’INTERVENTION

Une étude parue en 2016 dans la revue américaine Jama Surgery met en évidence l’augmentation des comportements autodestructeurs à la suite d’une chirurgie bariatrique. Parmi eux, 50% de risques de suicide supplémentaires après l’intervention, une consommation excessive d’alcool, de stupéfiants, de médicaments ou des blessures auto infligées — incluant des pendaisons. « Le suicide est en lien avec le déséquilibre produit par un amaigrissement rapide et spectaculaire sans suivi psychologique qui aurait pu déterminer à quoi “servait” ce poids dans l’économie psychique du sujet (une protection après abus sexuel, un système de réconfort puissant et facteur d’équilibre après une histoire lourde non résolue, une angoisse de morcellement, un passage à l’acte montrant la fragilité du sujet qui décompense après une transformation aussi drastique) », analyse Sylvie Benkemoun, psychologue psychothérapeute et présidente du Groupe de réflexion sur l’obésité et le surpoids.
De même, des problèmes d’addiction à l’alcool sont fréquemment observés chez les patients ayant suivi une opération bariatrique. Une étude menée en 2017 par la Société américaine pour la chirurgie bariatrique a relevé que 20 % des patients souffraient de troubles alcooliques. Ce fait peut s’expliquer par les modifications de la tolérance à l’alcool induites par le bypass, qui fait grimper l’éthylémie plus haut qu’avant l’intervention chirurgicale, mais également par des raisons psychologiques. « On assiste effectivement à des déplacements d’une addiction alimentaire à une addiction à l’alcool quand les troubles du comportement alimentaire n’ont pas été résolus avant l’intervention -mais ce n’est pas systématique», rappelle Sylvie Benkemoun. « C’est pour cela qu’il ne faut accéder à la demande d’intervention qu’après un an de suivi et suivre la patiente ou le patient après l’intervention. »

SEULEMENT 6 PATIENTS SUR 10 BÉNÉFICIENT D’UN BILAN PRÉOPÉRATOIRE ADÉQUAT

En octobre 2016, la Haute Autorité de santé alertait sur l’insuffisance de la prise en charge préopératoire, essentielle à la réussite des opérations bariatriques. Dans un rapport, l’institution soulignait que « seules les opérations de 6 patients sur 10 ont bénéficié à la fois d’un bilan de leurscomorbidités (troubles associés à l’obésité), d’un bilan endoscopique et d’une évaluation psychologique », et que seules les opérations de 4 patients sur 10 avaient été décidées dans le cadre d’une concertation entre plusieurs professionnels.
La militante Daria Marx souligne également le manque d’équipement adapté au sein des hôpitaux, peu équipés en matériel de santé conçu pour la morphologie des personnes obèses. « Dans certains hôpitaux, il n’y a qu’un lit adapté aux personnes obèses. Certains patients ne peuvent même pas faire mesurer leur tension, faute d’un tensiomètre à la bonne taille. Un brassard tensiomètre pour personne obèse ne coûte pas plus cher, il s’agit juste de l’acheter. Sachant que nous représentons 17 % de la population, il serait temps. »

Par ANNE-SOPHIE FAIVRE LE CADRE
Publié Le 13.04.2018 à 07h13
bibliographie : http://mobile.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2018/04/13/la-chirurgie-de-l-obesite-en-5-chiffres_5284856_4355770.html?xtref=http://m.facebook.com/

_________________
Vous souhaitez des informations sur l'association, Rondisport 23 ? un petit clic sur le lien
http://fr-fr.facebook.com/rondisport23
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
BREHI



Inscrit le: 16 Oct 2016
Messages: 44

MessagePosté le: Sam Avr 21, 2018 5:00 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Cet article montre l'importance du suivi après une chirurgie bariatrique... Aussi DR SODJI veille-t-il à créer des groupes de paroles, l'impact psychologique étant très important.... Mais que peuvent espérer tous ces opérés (la majorité d'entre nous ) qui habitent bien trop loin de leur chirurgien et dont le suivi n'est que superficiellement assuré par des docteurs généralistes insuffisamment informés sur ces chirurgies?????
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
MélanieF



Inscrit le: 14 Aoû 2017
Messages: 394
Localisation: Tulle

MessagePosté le: Dim Avr 22, 2018 7:55 am    Sujet du message: Répondre en citant

Merci mamounette très intéressant cet article ... je ne savais pas pour le risque de suicide élevé ...
et brehi je te trouve dur avec le doc car lui se bouge pour nous et franchement un rdv tous les 3 mois plus la réunion trimestrielle ( c est 4 fois l’an !) même loin on peut s adapter ... et maintenant le groupe de parole est retransmis sur face book ... alors je trouve que ça réduit bien la distance moi ... et puis se faire suivre par des spécialistes plus adaptés près de chez soi au besoin en plus du suivi du doc ( psy , addictologue, endocrine ou autres !)
Mais surtout rester très très humble car un obèse reste toujours obèse ( même mince notre cerveau ne cherche qu’une chose c’est de nous faire REGROSSIR !) donc restons toujours sur nos gardes et je pense que la piqûre de rappel du doc tous les 3mois ... ben ça aide ... c est un peu comme un garde fou 😝 lui va te dire oups attention on repart dans le mauvais sens niveau balance ( bien sur il ne jugera pas c est pas son style mais de suite essayera de nous guider vite vers le chemin vertueux que nous avons certainement quitté rééquilibrage alimentaire et sport pour commencer lol!).. donc on peut réagir de suite car perdre c’est dur pour tout le monde ( obèse ou pas d ailleurs) mais c’est toujours plus facile de perdre 3kg que 10kg ou plus ... le mieux biensur étant de ne pas en reprendre... mais bon la vie décide aussi un peu pour nous malheureusement.
_________________
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
lalouettedu71



Inscrit le: 22 Jan 2017
Messages: 140

MessagePosté le: Dim Avr 22, 2018 8:42 am    Sujet du message: Répondre en citant

Mélanie j'ai pas le sentiment que Brehi se plaigne du suivi de votre chir...

Plutôt du fait que tous ne peuvent participer activement aux diverses réunions car trop éloignés, mais ça personne n'y peut strictement rien... Personne n'a le don d'ubiquité...

Elle déplore plus le fait que les médecins plus "classiques" ne soient pas assez (in)formés de ces opérations.
Perso j'ai la chance d'avoir un médecin généraliste très curieux et qui n'hésite pas s'il le faut à se renseigner si ma situation n'est pas claire.
Alors que l'endocrino, qui pourtant m'a "lancé" dans l'opé semble dépassé (il a trop de patients aussi je pense)...

Quant à moi je suis tout autant frustrée que vous, je ne peux pas m'impliquer dans les actions de mon chir, trop loin et pas pratique pour le faire.
En revanche je ne renonce pas à son suivi Wink annuel, surtout pas. Et il réponds toujours à mes demandes ( bon j'exagère pas lol d'ailleurs il le sait bien).
_________________
Bypass en 2014 en région Rhône-Alpes.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
MélanieF



Inscrit le: 14 Aoû 2017
Messages: 394
Localisation: Tulle

MessagePosté le: Dim Avr 22, 2018 11:42 am    Sujet du message: Répondre en citant

Oui c est aussi ce que je disais le doc essaye de remédier à notre éloignement avec les face book en direct par exemple ( c est tellement rare pour être souligné ) après a nous aussi de faire des efforts car on le choisi lui ( distance inclus !) mais après c est pour nous a nous donc de voir je trouve que ça tient plutôt de notre côté pour être sérieux pour le suivi. Mais par contre le fait que l’on soit des ovni ( omni même avec le médical à la place du volant lol ) tu as vraiment raison mais malheureusement on doit bien faire avec ... comme toi moi aussi j’ai un super généraliste et une endocrinologue larguée hihihi ( si elle est de brive on a la même lol 😆
_________________
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
lalouettedu71



Inscrit le: 22 Jan 2017
Messages: 140

MessagePosté le: Dim Avr 22, 2018 12:44 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Tout à fait...

Il n'est de toute manière pas possible de tout concilier... Et quand un chir a un excellent suivi c'est excellent.
Si en plus il propose des "actions" hors geste opératoire c'est la "cerise..." C'est bon tout le monde car ça permet de faire passer certains messages aux "candidats" sur lesquels ils ne peuvent pas insister à chaque RDV et aux candidats d'avoir pleins d'infos. Mais aussi de "libérer" la parole, certaines difficultés que les opé ne pensent pas à dire au chir (ou n'osent pas) lui reviennent aux oreilles lors des ces réunions...

J'aimerais bien pouvoir assister aux actions du "mien" mais là c'est vraiment trop compliqué. J'arrête pas de "déménager" côté boulot... Il m'a d'ailleurs à chaque fois proposé de m'orienter vers un confrère mais pour le suivi j'aime autant le voir lui. Pour un RDV programmé ça se fait même si c'est loin.
J'ai eu des soucis "en cours de route" avec ré-hospitalisaton et idem côté convalescence j'y ai de la famille donc finalement c'est le mieux. Et qui plus est il a tout mon dossier.

Pour l'endocrino nan ça ferait un peu loin pour avoir le même ( suis en Rhône Alpes Wink ) hihi

J'ai "atterrit" sur ce forum au gré de M. Google Wink
Le nom du docteur m'a "parlé" puisque j'ai pu voir une émission où il était intervenu: obésité le poids de la souffrance ( 2007, France 3).
_________________
Bypass en 2014 en région Rhône-Alpes.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    ::OBESITE-87:: Index du Forum -> UN CADEAU Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com