::OBESITE-87::  Index du Forum
ATTENTION CHANGEMENT DE LIEU
Stationnement soit sur place soit place Winston Churchil

SAMEDI 09 SEPTEMBRE 2017
PROCHAINE REUNION TRIMESTRIELLE
AU CONSEIL DEPARTEMENTAL
A 14HEURES
11 rue François Chénieux à LIMOGES

VIDE DRESSING au CONSEIL DEPARTEMENTAL A PARTIR DE 11h15 JUSQU'À 17h
MARCHE EXCEPTIONNELLE DU 9 SEPTEMBRE A 9H00.

Circuit de 4,5 Kms ( Possibilité , pour ceux qui ne veulent pas faire les 4,5 Kms, de prendre un raccourci pour faire un trajet moitié moins long.) Rendez vous au niveau du restaurant « Le Bistrot des Quais » , 16 Rue du Port du Naveix, 87000 Limoges (stationnement facile) pour une marche en bord de Vienne ! Opéré(e) ou non, adhérent(e) ou non


::OBESITE-87::
Forum sur la chirurgie de l'obésité
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

GROUPE DE PAROLE AVEC FANNY THOMAS,SOCIOLOGUE

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    ::OBESITE-87:: Index du Forum -> VENDREDI 14 AVRIL DE 18H A 20H/GROUPE DE PAROLE AVEC Fanny THOMAS,SOCIOLOGUE
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
ninja87



Inscrit le: 16 Juin 2015
Messages: 32

MessagePosté le: Dim Avr 23, 2017 11:07 pm    Sujet du message: GROUPE DE PAROLE AVEC FANNY THOMAS,SOCIOLOGUE Répondre en citant

Bonjour à tous,
Suite à la demande du docteur SODJI, voici la synthése de ce groupe de parole par Fanny Thomas (en italique, mes notes). bonne lecture.
Objectif: envisager une approche de type socio-analyse à partir de « ce que l’on sait » pour rechercher ensemble ce que nous ne savons pas encore
Une problématique sociale ?

- Les inégalités sociales sont rendues visibles par de nombreuses enquêtes sociales autour du thème. Cf. Épidémiologie sociale de l’obésité
Touche 11,3 % de la population ouvrière, 11% des employés, 7,6% des cadres supérieurs. Idem pour le surpoids.
Hommes : autant en haut de l’échelle sociale (obésité distinguée) qu’en bas (obésité économique).
Femmes : plutôt en bas de l’échelle sociale.
Plus le poids d’étude est élevé plus la corpulence physique est faible.
L’obésité véhicule en elle-même une inégalité devant la vie et la mort des individus atteints / aux individus non atteints.
L’obésité véhicule des souffrances sociales autant que psychologiques.
La 1ère souffrance est le rapport à l’autre, verbal et non verbal. L’amaigrissement est un changement physique donc social. Le poids veut dire quelque chose.
Les facteurs sociaux impliqués dans l’augmentation du nombre de sujets concernés par l’obésité : l’influence du social sur la physiologie corrélée aux mutations des systèmes de représentations sociales - lié à l’image sociale du corps (le concept de différenciation sociale)
- Le symbole d’une position (situation) sociale (un langage social signifiant à l’Autre à quel niveau je me situe).
- Modes de vies et styles d’alimentation (pratiques alimentaires).
- Sensibilité cognitive socialement différenciées, corrélé notamment aux niveaux d’études (rapport aux corps, estime sociale de soi).
- L’environnement social (stress, exclusion sociale, période de chômage, perte de soutien social, etc.)
- Imaginaire social (Corbeau et Poulain 2002) impactant les modes de vies
- Rapport au sucre et au plaisir dans les catégories populaires
- Hypothèse d’un lien entre dégradation d’une situation sociale et obésité : le corps répondrait par un sur-stockage en appréhension d’une situation à risque de se dégrader
Mes notes : Dans certains pays (ex Inde) l’obésité est synonyme de richesse. Après 1960, être maigre devient un phénomène sociétal. Stéréotype.
« Je mange : capitaliste », « je ne mange pas donc partage ».

Mécanisme qui se met en place, devient banalisation dans l’inconscient collectif. L’obésité est un camouflage « du soi », plus on est gros, plus on est invisible.
Structure de la personnalité qui dépend du psychologique. Influence du social sur du physiologique et du physique.
Symbole de la position sociale, profession à l’échelle de l’individu et du collectif qui entraine la différenciation sociale.
Mode de vie, mode d’alimentation, pratique alimentaire : pensée anodine alors que non.
Ex : « plat élastique » : toujours plus que nécessaire, quand il y en a pour trois, il y en a pour quatre, qui se partage mais qu’il faut finir même si l’on est que trois.
Autrefois, plat qui donne de la force, qui tient au corps d’où l’écart entre besoin et effort physique aujourd’hui.

Sensibilité cognitive à son propre corps et à l’estime de soi : nous sommes des animaux sociaux (meute de chien) avec une hiérarchie. Cela se transmet dans la famille : le possible, le réalisable et l’autorisé marqués dans le corps.
L’obésité et la perte d’emploi entraine perte de lien social.
Résultante de l’imaginaire social : le vécu des générations précédentes qui impacte les générations suivantes, l’émotion de l’un qui devient l’émotion collective. Ex : la dépression, une pathologie qui devient un fonctionnement sociétale, valorisation du mal être social.
La place du sucre dans le « populaire » : plaisir qui devient négligence quand abus. Le sucre est appétant : un fœtus réagit au sucre dans le ventre de sa mère. Il est utilisé comme anesthésiant pour les enfants (placebo, mini anesthésie).

- Stigmatisation : résulte du système de valorisation culturelle et normes sociales (impact la trajectoire sociale des personnes, encourage une désocialisation)
- C’est au cours d’interaction sociale que l’étiquette du « déviant » est attribuée à une personne et incorporée par la personne (Goffmann) : le stigmate devient le statut social principal d’une personne
- Un processus social : L’altération de l’image de soi vient de l’incorporation de la réduction identitaire au stigmate : la considération que les autres ont de soi devient « normale », « acceptable »
- Représentations négatives et stéréotypes (pas de volonté, personne qui ne se contrôle pas donc non digne de confiance etc.)
- Le corps mince comme corps désirable
- Culture, pratiques alimentaires socialement situés et lecture de l’obésité
- Les personnes précaires mangent moins de fruits, légumes, produits laitiers, poissons et viandes
- A l’opposé elles consomment plus : de boissons sucrées en dehors des repas, ne prend pas de petit déjeuner équilibré, manque d’activité physique (qui a un coût aussi)
- Déséquilibre entre apports énergétiques et besoins physiques
- Surconsommation de féculents
- Simplification des repas (plat unique ; plat- dessert) = sandwich, hamburger, Pizza
- Association symbolique de la nourriture à des « valeurs » sociales différenciés selon les milieux sociaux : la force, l’énergie, le bien-être, le contrôle du corps, le corps transformables
- Le rapport économique à la nourriture
- Des pratiques différenciées : manger est un moment convivial « s’inviter à manger » ; manger est un temps de repli sur soi devant la télévision par exemple ou enfermé dans le cercle familial (mère-enfants)
- humaine qui est soit tolérée soit non tolérée = systèmes de représentations et mutations sociales des sociétés
- La médicalisation comme nouvelle norme sociale (pointant le « trop », le « juste » etc.)
- Critique du capitalisme des années 1960 (le gros accumule, figure sociale du patron gros, cigare à la main, billets de banque sortant du haut de forme etc.)
- Variation dans le temps et dans l’espace du gros et du bien portant
- Maigrir est devenue une fin en soi, un objectif de vie en soi, l’esthétique, le corps façonnable = le capital d’apparence
- Rapport de domination : l’obésité féminine comme refus inconscient du modèle esthétique imposé, contrôle du corps des femmes par les hommes
- Refus de vieillir et valorisation du corps adolescent
A méditer :
« On est coupable de ce que l’on fait subir aux autres mais on n’est pas coupable de ce que l’on subit »
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
BREHI



Inscrit le: 16 Oct 2016
Messages: 41

MessagePosté le: Lun Avr 24, 2017 5:39 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Il me faudra relire certains passages que je n'ai pas trop saisis.... mais en tout cas MERCI à toi et à docteur Sodji de nous avoir communiqué cette synthèse dont la lecture se révèle fort instructive.[/b]
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Liberté87



Inscrit le: 05 Juin 2014
Messages: 2220
Localisation: à 40kms au sud de Limoges

MessagePosté le: Lun Avr 24, 2017 8:09 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Enfin quelqu'un qui nous fait une synthèse de ces groupes de paroles, pour ceux qui ne peuvent pas y aller.

MERCI A TOI.
_________________
"La joie et le rire allongent la vie autant que la tristesse et les larmes l'abrègent"
Citation de Nicolas Massias
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
bou2chou



Inscrit le: 07 Juin 2006
Messages: 5665
Localisation: Limoges

MessagePosté le: Mar Avr 25, 2017 8:12 am    Sujet du message: Répondre en citant

Ce groupe de parole s'y prêtait puisque la sociologue a fait une synthèse...
Pour les autres, comment veux-tu qu'on te résume tout le vécu (personnel) raconté par la vingtaine de présents la plupart du temps ?
_________________
Le cœur et l'estomac communiquent ; on réconforte celui-là en comblant celui-ci.
[Gilles Marcotte]
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Adresse AIM
Liberté87



Inscrit le: 05 Juin 2014
Messages: 2220
Localisation: à 40kms au sud de Limoges

MessagePosté le: Mar Avr 25, 2017 2:00 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Et pourquoi pas une visio-conférence comme ça plus de personnes pourrait bénéficier des ces groupes de parole. J'aimerais tant pouvoir y être.
_________________
"La joie et le rire allongent la vie autant que la tristesse et les larmes l'abrègent"
Citation de Nicolas Massias
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
BREHI



Inscrit le: 16 Oct 2016
Messages: 41

MessagePosté le: Mar Avr 25, 2017 4:19 pm    Sujet du message: Répondre en citant

bou2chou a écrit:
Ce groupe de parole s'y prêtait puisque la sociologue a fait une synthèse...
Pour les autres, comment veux-tu qu'on te résume tout le vécu (personnel) raconté par la vingtaine de présents la plupart du temps ?


Si je comprends bien, ces groupes de paroles s'orientent uniquement sur le vécu personnel des participants.... mais alors quel est le rôle des spécialistes présents? Ce sont leurs réflexions, conseils... que nous aimerions connaître.
L'éloignement de Limoges nous prive de cela et grande est la frustration..Aussi, comme Liberté87, souhaiterais-je un s"système" qui puisse nous transmettre ces savoirs..
Le forum ne doit-il pas aller au-delà de "ce vécu personnel" ?
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Noisette



Inscrit le: 02 Mai 2016
Messages: 289

MessagePosté le: Mar Avr 25, 2017 7:14 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Merci beaucoup ninja87 pour ce résumé!
_________________
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
bou2chou



Inscrit le: 07 Juin 2006
Messages: 5665
Localisation: Limoges

MessagePosté le: Mer Avr 26, 2017 10:20 am    Sujet du message: Répondre en citant

Les spécialistes donnent la parole, posent des questions, redonnent des infos scientifiques, recentrent... Pour le coup de baguette magique, il faudra attendre Wink

Ces groupes sont vraiment un moment d'échange entre patients sur nos ressentis, notre vécu, nos difficultés. Cela nous permet de nous questionner pour essayer d'avancer et de voir que nous ne sommes pas seuls.
_________________
Le cœur et l'estomac communiquent ; on réconforte celui-là en comblant celui-ci.
[Gilles Marcotte]
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Adresse AIM
BREHI



Inscrit le: 16 Oct 2016
Messages: 41

MessagePosté le: Mer Avr 26, 2017 5:02 pm    Sujet du message: Répondre en citant

[quote="bou2chou"].. Pour le coup de baguette magique, il faudra attendre Wink

Alors, mince!!!! (au sens propre comme au figuré ) Sad Wink
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    ::OBESITE-87:: Index du Forum -> VENDREDI 14 AVRIL DE 18H A 20H/GROUPE DE PAROLE AVEC Fanny THOMAS,SOCIOLOGUE Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com