::OBESITE-87::  Index du Forum
ATTENTION Stationnement soit sur place soit place Winston Churchil

SAMEDI 16 MARS 2019
PROCHAINE REUNION TRIMESTRIELLE

AU CONSEIL DEPARTEMENTAL
A 14HEURES
11 rue François Chénieux à LIMOGES/Entrée,rue Montmailler

VIDE DRESSING au CONSEIL DEPARTEMENTAL A PARTIR DE 11h15 JUSQU'À 17h

MARCHE EXCEPTIONNELLE DU 16 MARS A 9H00. Circuit de 4,5 Kms ( Possibilité , pour ceux qui ne veulent pas faire les 4,5 Kms, de prendre un raccourci pour faire un trajet moitié moins long.) Rendez vous au niveau du restaurant « Le Bistrot des Quais » , 16 Rue du Port du Naveix, 87000 Limoges (stationnement facile) pour une marche en bord de Vienne ! Opéré(e) ou non, adhérent(e) ou non
::OBESITE-87::
Forum sur la chirurgie de l'obésité
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

DR SODJI

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    ::OBESITE-87:: Index du Forum -> DU CHEMIN DE COMPOSTELLE
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Dr_Sodji
Site Admin


Inscrit le: 10 Jan 2006
Messages: 2628
Localisation: Limoges

MessagePosté le: Ven Aoû 26, 2016 3:36 pm    Sujet du message: DR SODJI Répondre en citant

Bonjour
_________________
Dr Maxime Sodji
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
kikipipoune



Inscrit le: 24 Mar 2014
Messages: 187
Localisation: Roumaziéres loubert

MessagePosté le: Lun Aoû 29, 2016 10:38 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Bonsoir docteur, bonsoir à tous
Comme je l'avais dis précédemment j'ai tenu un journal de bord lors de mes 14 jours sur le chemin et je tiens à vous en faire part si cela peux motiver les troupes!!!!😉
Je le ferai certainement en plusieurs fois car long et fastidieux, et de plus je me permettrai de couper certaines choses strictement perso.
Voici donc les premiers jours

Jour 1: 24 kms

Eh voilà, premier jour fais! Cette nuit j'ai super mal dormi avec maman qui l'accompagnait. En fait, j'etait trop exitée. Puis sur le matin je dormait comme un Loire, et finalement c'est Christelle ma cousine qui nous a réveiller avec maman car on été encore au lit à 6h30. Donc on s'est préparées et on a été déjeuner mais nous n'étions pas très en retard car ça n'ouvrait qu'à 7h (pour le petit d'en de l'hôtel. Je me suis gavée comme une oie. Certainement la peur de manquer après. Résultat: culpabilité. Mais bon vite oublié car c'est une grande journée pour moi. Ensuite on a pris la voiture jusqu'à Vezelay. C'est une petite commune magnifique avec sa basilique sainte marie madeleine perchée sur les hauteurs, c'est juste merveilleux. J'ai été assister à l'Office de la résurrection où des pèlerins se sont fais bénir pour leur voyage. J'étais déçue de ne pas l'avoir fait mais bon comme on est arrivés à la bourre j'ai pas oser demander. A la fin de l'Office je suis redescendue pour partir. Au revoir maman, au revoir Jean Paul et Christelle et en avant!!!
Au début route, rien de bien sorcier et puis je pars juste c'est trop la classe, mais bon je me mouille un peu quand même, et ça c'est pas cool. Après je rentre dans les bois, là ça se corse, et c'est pas facile, il y a de la boue et ça glisse mais c'est pas ce qui me gêne le plus. J'ai peur de la nature et de ses animaux. Si jamais un sanglier débarque je fais quoi moi, toute seule? (Quelle conne de toujours me lancer des défis débiles aussi). Puis je pense à ce que m'avais dis un ami "les animaux, ils ont plus peur que toi, tu fais du bruit et ils s'enfuient". Mais alors quel bruits je peux faire? Je me racle la gorge. Non mais ma pauvre fille, tu es bête ou quoi, tu vas pas faire ça tout le chemin. Alors je me surprend à chanter et ce qui me vient en tête évidement c'est " jour 1" et donc j'ai du Louange dans la tête et c'est entêtant mais j'avance en profitant du paysage et du calme qui règne dans les bois. Puis j'ayrrive sur route et enfin premier village. Déjà 9kms de fait. C'est cool à la mairie ils ont laisser deux chaises sous un hall pour les pèlerins alors je m'installe pour manger (sandwichs préparer avec amour par maman). Tiens un autre pèlerin qui passe, il me fais coucou, me dis ultreia (qui veux dire plus haut plus loin, le slogan des pèlerins), et continue son chemin. 13h15, je repars, tiens mon pèlerin de tout à l'heure est en train de manger au bord d'un cours d'eau. (C'est ce que j'aurai du faire au lieu de me coincer dans ce hall! Bref j'y pense pour demain). Alors je lui dis "c'est la pause déjeuner! Chacun son tour! Il me répond "eh oui après l'effort, le réconfort!" je continue mon chemin dans !es plaines cette fois. Puis les champs. C'est géant la vue sur la vallée du Morvan est juste extraordinaire. Puis je commence à avoir mal au ventre, je n'arrive plus à avancer. J'arrive à asnois, fais une pause pour prendre un doliprane. Mon pèlerin de tout à l'heure qui d'appel Michel me rattrape donc et on fais une pause ensemble. Je regarde mon parcours car je dors ce soir dans un gite que j'avais réservé. C'est fou ça ! Moi qui crois à la providence, Michel dors dans le même gite que moi. Du coup on repars ensemble et ça m'oblige à avoir une cadence plus soutenue. On repasse dans les bois mais cette fois j'en profite vraiment car je ne suis pas toute seule. A l'arrivée je suis exténuée. La gardienne du gite nous demande si on veux de l'eau ou tout de suite la douche et donc je me jette sous la douche puis ?e pose sur mon lit pour penser à cette belle journée. Messages à tous pour dire que tout vas bien! Maintenant je ne rallume le portable que mercredi, je tiens a profiter de cette expérience pour me recentrer sur l'essentiel et me couper de la technologie. Après je vais manger et maintenant je vais bientôt aller me coucher. Il est 22h15 et j'ai pas sommeil. Je suis trop énervée. Bonaller il faut un sommeil réparateur pour avancer alors à demain petit journal.[/code]
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
kikipipoune



Inscrit le: 24 Mar 2014
Messages: 187
Localisation: Roumaziéres loubert

MessagePosté le: Lun Aoû 29, 2016 11:08 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Jour 2: 26kms soit 50 kms parcourus
Quelle journée, mais quelle journée ! ! ! Ce matin j'avais très mal aux jambes (pas assez d'entrainement) et des ampoules sous les orteils commencées à se faire sentir, en plus j'ai très mal dormi. (Pas habituée au sac de couchage). Je me suis du coup levée tôt. Heureusement!!! Je suis partie vers 7h30. Le chemin était sublime car on voyais très loin. Ça m'a rendue hyper émotive et du coup j'ai pleuré devant la beauté de ce paysage. Peut être aussi la fatigue. J'ai ensuite ralentie mon allure car mes jambes n'avançaient plus, du coup, j'ai commencer à avoir un coup de mous mais je me suis reprise et tout à bien été jusqu'à varzy. J'ai pris le temps de manger tranquillement avec mon petit réchaud, j'ai essayer d'équilibrer mon repas pour tenir le coup ( pain haricot verts jambon blanc et pomme). Je me suis même fais un bon café chaud car j'avais froid et mes vêtements étaient trempés de transpiration. Après je suis descendue pour continuer la route, et la je suis tombée sur l'église, superbe évidement. (Je suis dans une phase où tout ma parait beau lol). Quoique!! Ensuite je me suis perdue. (Mauvais fléchage: si si c'est pas ma faute, mon guide pèlerin dis même : "attention fléchage complkexecar peu visible") j'ai finalement poursuivit mon chemin et j'ai retrouver Michel au lavoir en train de déjeuner. On s'est posé un moment puis on est repartis ensemble. Il m'a permis de repartir du bon pied mais il est adorable car il m'attend. Puis on s'est poerdus tous !es deux, enfin pas vraiment perdu car on a suivit les balisages de Compostelle mais ce ne sont pas les mêmes que les directives des associations des amis de saint-jacques. Et du coup 6kms de plus et là j'ai vraiment craqué et me suis mise à pleurer. (Qu'est ce que j'ai à le prouver pour avoir voulu faire ce putain de chemin????) Michel était mal à l'aise mais heureusement qu'il était là. Il m'a beaucoup soutenu et m'a fais comprendre que si j'étais arrivée jusque là c'était par la seule force de ma volonté et que j'étais une femme forte capable de continuée. On a beaucoup parle tous les deux avant et après que je ne pleure. Puis il trouve des fraises sauvages, c'est fou ça, moi je ne les auraient même pas vues. Puis on arrive enfin, ? mais maintenant, il faut que je sache ou je vais dormir, Michel lui dors à l'hôtel, moi pour 14joues c'est financièrement pas possible. Je vais voir au bar, i!s ont un terrain clos où ils acceptent que je monte ma tente et en plus c'est un bar routier qui possède une douche pour deux euros. C'est génial. Les gens sont super sympa avec les pelerins. Me voilà dans la petite tente, montée et prête pour une bonne nuit de sommeil. Trop beau la vie!!!! A demain.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
kikipipoune



Inscrit le: 24 Mar 2014
Messages: 187
Localisation: Roumaziéres loubert

MessagePosté le: Mar Aoû 30, 2016 7:55 am    Sujet du message: Répondre en citant

Jour 3 : 20km soit 70 km parcourus
Encore une journée éprouvante. J'aime le chemin, ce qu'il dégage, la sérénité, l'accueil, la beauté de la nature mais je trouve ça très dur. Je vais je pense passer à 15 km voir 10 par jour. Ce matin je me suis levé avec un mal de reins terrible, et oui vive la toile de tente!! Pourtant j'aimais ça. Me retrouver seule dans cet espace clos à réfléchir à ce que sera demain, mais en même temps ce petit espace me confine et me rappelle que je suis seule et ça c'est difficile. Ce matin il pleuvait à torrent comme cette nuit d'ailleurs!! je remballe la tente sous l'eau et encore une fois je me suis sentie très seule.Je réalise alors toute l'ampleur de la chance que j'aie d'avoir des amis et de la famille pour me soutenir. Ce que tout le monde n'a pas et là dans ce cas je trouve ça horrible pour eux. Bref je pars ! D'abord un chemin qui monte, qui monte... arrivé en haut je me cale sur mes pieds, plante les bâton et écarte les bras. J'adore la douceur du vent sur ma peau, la brise fraîche du matin et cette vue imprenable. Bon allez c'est pas tout ça mais il y a des kilomètres à faire. Je traverse les bois, j'ai super mal aux pieds mais je profite plus du paysage, à force si j'ai moins peur. Toujours ce mal aux pieds, pourtant ce matin j'ai mis des pansements sur chaque orteil qui avait des ampoules. J'aurais dû porter ces putains de chaussures plus souvent, je le savais, on me l'avait même dit. Mais maintenant, et bien ça me gâche le plaisir. Je croise Michel qui est encore une fois parti après moi et qui file à toute allure car aujourd'hui il fait 30 km moi je ne sais pas encore 15 j'y suis bientôt et il y a un gîte pour pèlerin. Il est encore fermé quand j arrive à 13h car il n'ouvre qu'à 17h. Oh et puis flûte il y a une commune à 5 km, je pense pouvoir l'attendre d'autant que j'ai tout l'après-midi car avec ses ampoules je fais quoi ?peut etre du 2,5 km à l'heure. Ce matin je me suis pris de quoi manger à la supérette en partant donc je m'arrête manger mon taboulé et ma tomates puis je repars. Je commence à en avoir marre de sortir le réchaud à chaque fois car à chaque fois il faut vider le sac le remplir et le remettre sur le dos et ça c'est peut-être le plus difficile. Michel qui est devant m'appelle pour me signaler de faire attention car le balisage a été supprimé par les bouchons à certains endroits et il est très rare. Je pars cependant plutôt confiante sauf que je me rend vite compte qu'il a raison, je ne suis plus très sûre d'être sur le bon chemin, d'autant que ça fait deux heures ( il est 15h30 ) que je suis parti de arbourse qui était le 15e kilomètres. Même si je ne vais pas vite je devrais bientôt rencontrer âme qui vive. Du coup j'appelle Michel car je commence à paniquer d'être seule et perdu dans ce bois. Il ne répond pas, je me mets une fois encore a pleuré. Puis j'arrive sur la route goudronnée ou il n'y a aucun panneau. Je me pose, regarde les guides mais rien ne correspond. Une voiture passe. Ouf!!! Elle va me dire si je suis encore loin. Et là elle m'annonce que je pars à l'opposé. Je me suis même sacrément éloigné. Elle propose donc de me ramener à Murlin, je suis un peu contre car pour moi, un chemin est un chemin mais bon là je n'en peux plus alors elle ne me pose pas à Murlin meme histoire d'être sérieuse mais elle me pose à la sortie du bois sur la bonne route. Puis j'arrive enfin. Alors je vais demander à la mairie si je peux m'installer quelque part si ils connaissent des habitants qu'ils m'accueilleraient. Alors ils me propose de m'installer derrière la mairie. Je me pose avec ma toile de tente. Toilette à la lingette, il y a de l'eau mais pas de douche alors ! Et voilà ma journée, par contre mes pieds me lance ! ! ! C'est pour ça que je veux prendre plus de plaisir à faire le chemin donc à partir de demain je ne ferai que 15 km et ça suffira. Le but c'est de cheminé, peu importe quand sera l'arrivée. Je n'ai plus de fringues propre, celle que j'ai là j'ai lavé au gîte dimanche soir ne sont toujours pas sèche avec ce temps de merde. Et flûte et flûte ! En plus demain je verrai Michel pour la dernière fois, il arrête à La Charité-sur-Loire. Bref je vais essayer de me reposer mais le sol est encore plus dur qu'hier car non seulement il y a de l'herbe mais en plus il y a des pierres. Pff! Vivement demain. Je devrais arriver à La Charité-sur-Loire soit 15km mais bon on verra. Je ne veux plus rien prévoir. C'est ce que le chemin m'apprend pour l'instant. À lâcher prise. Ne plus prévoir. Quand tu marches tu regardes le bout de l'allée où tu es et tu te dis " après le virage si ça se trouve il y a le bitume". Et flûte, c'est de la boue." Après peut-être au bout". Et merde! encore raté c'est de l'herbe humide qui monte jusqu'aux genoux. C'est ça qu'il t'apprend le chemin. "ne cherche pas à savoir ce qu'il y a après, tu verras bien le moment venu. Vis le moment et lâche prise". Voilà ma pensée du jour. Bon allez maintenant repos. À demain.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
bou2chou



Inscrit le: 07 Juin 2006
Messages: 5883
Localisation: Limoges

MessagePosté le: Mar Aoû 30, 2016 8:51 am    Sujet du message: Répondre en citant

Ton récit est très émouvant ! On a l'impression d'être à tes côtés !
_________________
Le cœur et l'estomac communiquent ; on réconforte celui-là en comblant celui-ci.
[Gilles Marcotte]
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Adresse AIM
kikipipoune



Inscrit le: 24 Mar 2014
Messages: 187
Localisation: Roumaziéres loubert

MessagePosté le: Mar Aoû 30, 2016 1:04 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Merci bou2chou. Je suis tout simplement d'être honnête et de retranscrire tout ce que j'ai marqué dans mon journal de bord, ce que j'ai vraiment ressenti.

Jour 4 : 16 kms soit 86 kms parcourus
Oplutôt une belle journée aujourd'hui. Tout s'est déroulé comme sur des roulettes sans rien décider à l'avance. Je me suis levé à 6h30 après m'être réveillée presque toutes les heures. Mais bon entre les réveils ( sûrement dû aux averse sur la tente) j'ai plutôt bien dormi. C'est donc reposer que je me suis habillé.( avec mes habits crades de la veille (beurkk)).
J'ai pris un café, tranquille sur mon réchaud avec mon reste de pain d'hier mais bon, le pain sec c'est pas le top ! Je repris ma tante virgule remets des pansements à mes ampoules, ( si ça continue je vais manquer de pansements d'ailleurs) puis je pars direction aujourd'hui La Charité-sur-Loire donc seulement 16 kilomètres mais du coup l'aprem je vais pouvoir vraiment me poser car là-bas il y a un gîte pèlerin. Et dans le pire des cas il y a également un camping car il faut absolument que je lave mon linge, depuis dimanche j'en ai un peu laver à l'eau et au savon mais avec ce temps de merde il ne sèche pas ! En plus mon sac pûs l'humidité c'est l'horreur. Vive le plein air ! ! ! Donc je pars, je n'ai pas trop mal aux pieds pour l'instant malgré les ampoules qui me lasserent parfois. Je passe Raveau et michel arrive derrière moi. ( il est parti bien plus tard que moi car lui était bien plus près du but). On fait encore un peu route tous les deux. Puis arrivé dans le centre il a une course à faire. J'entre donc dans la ville, vais a l'office de tourisme car pour 14 € la nuit il y a un gîte pèlerin. À l'office de tourisme on me donne la clef mais il n'y a ni lave-linge, ni sèche-linge flûte. Alors la jeune nana de l'office de tourisme me propose de me prendre à midi et demi en débauchant et de me ramener en rembauchant pour m'emmener au laverie automatique qui sont à environ 3/4 kms. J'accepte avec plaisir, les gens sont vraiment géniaux avec les pèlerins. Du coup j'ai tout l'aprem pour visiter le prieuré, l'église, les remparts. La Charité-sur-Loire est une très belle ville en plus c'est la ville du mot du coup je prends plaisir à lire les citations sur les murs et dans les boutiques Et ces jeux de mots c'est une merveille!!!!
Le soir je soigne mes ampoules, me repose, puis je retrouve Michel, avec qui je vais dîner. On se confient beaucoup de choses tous les deux ce soir là, c'est fou comme le fait d'être pèlerin peut rapprocher les gens. Nous ne sommes pas pourtant du même monde. C'est fou il arrête son pèlerinage demain alors je sens qu'il va me manquer c'était cool de savoir qu'il y avait quelqu'un qui faisait route avec moi même si nous n'étions pas toujours ensemble pour marcher. Et voilà il est 21h et je vais me coucher car demain est un autre jour !
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
kikipipoune



Inscrit le: 24 Mar 2014
Messages: 187
Localisation: Roumaziéres loubert

MessagePosté le: Mar Aoû 30, 2016 1:28 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Jour5 : 20kms soit 106 kms parcourus

Je commence vraiment à apprécier mes journées. Moins mal aux pieds, je reprends la route à 7h30. Il pleut des cordes. J'essaie de ne pas y penser car je suis un peu camoufler. J'arrive dans un village, où je prends un sandwich pour midi et un croissant car je n'ai pas déjeuné ce matin les gens sont super agréable avec les pèlerins. "Bonjour vous venez d'où ?", " oh là là que vous avez du courage avec ce sale temps !" Je réponds et blablabla. On arrête pas de discuter. Allez je dois reprendre la route. Du coup je repense à ces gens qui m'ont parlés et je me dis qu'ils doivent avoir passer des comme moi et alors je réalise que chaque année on est des milliers à s'être posé la même question, avoir chacun voulu tenter une expérience, fait un choix de vie, poursuivi en but... ce chemin a un caractère sacré mais ça lui donnerait presque un caractère magique. Je passe Charentonnais soit 15 kms et je me dis "allez cocotte tu peux pousser au 20 km tu en es capable et tu vas y arriver". Donc j'arrive de bonne heure vers 14h30 à couy où il y a un accueil pèlerin privé . Je téléphone, on dirait une petite mamie. Elle a l'air toute mignonne. Mais bon je ne la vois pas encore alors on verra. Elle m'explique comment arriver chez elle par derrière car il y a de voies mais si l'on suit le balisage on arrive derrière. Et là je commence à me demander où je vais, quelle horreur, 1 chemin encore tout gadouillou, (Remarque à force j'ai l'habitude.) Qui s'enfonce au milieu des champs et de quelques arbres sur un kilomètre environ. En plus je ne vois pas de poteaux électriques. Je commence à prendre peur. Cette maison serait-elle ravitaillée par les corbeaux. J'espère que ce n'est pas une vieille ferme avec les toilettes dans le jardin. ( bon Karine arrête de te faire des films elle a forcément le téléphone, tu l'as appelé, et puis tu verras bien !). Et effectivement je vois. Une belle maison neuve avec un étage rien que pour les pèlerins wahoo ! ! Comme quoi les a priori!! En fait l'entrée donne sur une belle route goudronnée même si par derrière ben c'est pas tout à fait pareil ! ! La mamie car c'était bien une mamie, m'accueille avec gentillesse. Je m'installe me repose une bonne douche et j'attends 19h30 pour aller dîner avec elle. C'est cool quand même Compostelle. Je ressens un apaisement aujourd'hui, comme si tous les jours difficiles avez eu pour but de m'apaiser par la suite et de ne plus rien trouvé grave. Bon allez je vais dîner à demain
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
kikipipoune



Inscrit le: 24 Mar 2014
Messages: 187
Localisation: Roumaziéres loubert

MessagePosté le: Lun Sep 05, 2016 2:10 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Jour 6 : 21 kms soit 127kms parcourus

Et voilà ! Encore une journée. Ce matin, la mamie m'a servi un peu super petit déjeuner avec pain grillé et confiture, chocolat chaud et jus d'orange. Je pense que je vais de plus en plus dormir en accueil pèlerin ça me permet quand même de mieux repartir le lendemain sur de bonnes bases donc je pars confiante pour 21 km aujourd'hui. Depuis hier beaucoup de bitume et de chemin au milieu des champs. Le bitume m'arrange un peu, mes pieds souffre moins que dans les champs où les tracteurs laissent leurs empreintes au milieu de la boue et des herbes. C'est très difficile lili progresser cependant, du coup je ralenti et quand j'arrive à baugy à 10 km il est déjà 11h30. Alors j'essaie de me ressaisir, il faut à tout prix que j'arrive à Brécy, là-bas il y a un gîte municipal. Je roule mes chevilles, allonge mes pas, me tient plus droite pour avoir plus de souffle et en avant guingamp. ( oh ça me fait penser que je crois que la France jouais hier soir pour l'Euro 2016, tant pis ! Je serais bien en rentrant ceux qui l'ont fait.). Ici j'oublie tout. Le paysage et m'ont beaucoup moins vallonné que dans le Morvan. Mais ça a aussi son charme les champs de blé les champs d'orge. Quand je suis parti ce matin il ne pleuvait pas, même si le temps était nuageux. Cependant à midi je vois un ruisseau sympa, je commence à quitter mon sac pour m'installer pour manger et il se met à tomber des cordes. Bon tant pis, je mangerai plus tard. Je reprends la route, au moment où je pense de nouveau m'arrêter, il se remet à pleuvoir alors tant pis. je mange en marchant. je sais que ce n'est pas très bon et je sais aussi que je ne pourrai plus le faire une fois que je serai opérer. D'ailleurs j'ai hâte d'y être. Je me dis que pour continuer la route de Compostelle j'aurais moin de kgs sur le dos à porter. Enfin sur le dos si j'aurai toujours mon sac qui pèse 15 kg et que je trouve horriblement lourd. J'arrive à Bressy à 15h. Super je vais avoir le temps de prendre une bonne douche et de bien me reposer. Je vais au bar chercher les clés. Mais il y a une fête des écoles ce soir. Donc il faut que je me dépêche de prendre ma douche car bizarrement la douche est dans la salle de fête. Puis je rentre dans l'appart : de lit, de tape, de quoi faire le café, tisane, des mouchoirs et plein de documentation. C'est plutôt sympa. Il n'y a personne encore ce soir dans ce gîte. À force ça me zappe le moral, d'autant que ce soir j'ai super mal aux pieds. J'en ai un peu marre d'être seul. Maman me manque, ma famille, mes amis. Mais bon j'ai bientôt fini une semaine. Allez j'essaie de ne pas me décourager, j'ai trouvé des choses grâce à ce chemin, je suis plus confiance, alors je vais pas lâcher maintenant. Ah au fait cet aprèm, j'ai eu un petit passage dans les bois. Et bien j'y ai trouvé de bolets mais je ne les ai pas ramasser car je n'ai pas de quoi les cuisiner et j'ai également trouvé des fraises. Du coup j'ai repensé à Michel, car il m'en avait trouvé lui aussi. C'est cool, j'étais fier de moi. Voilà pour ma journée. Maintenant je vais me poser sur mon lit car je n'ai pas le courage d'aller visiter la ville, d'autant qu'il n'y a pas grand chose. Demain je devrais être à Bourges. C'est plutôt cool, je suis contente. Je vais dormir chez les sœur de l'Annonciade. Alors forcément j'appréhende un peu, j'espère que je saurais bien me tenir. Mais ce qui est cool c'est que je pourrais un peu visiter Bourges. Enfin ! Si je ne suis pas trop fatigué. Bon allez à demain. Je te laisse.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
mamounette



Inscrit le: 16 Aoû 2006
Messages: 5183
Localisation: GUERET

MessagePosté le: Lun Sep 05, 2016 9:21 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Merci, Merci , Merci de prendre du temps de tout raconter, de tout nous faire vivre , tes ressentis .....

Ton expérience de solitude et pourtant tu continues d'avancer .... toujours aller de l'avant vers ton objectif malgré tes bien aimés qui ne sont pas là ...

Bravo, continue car effectivement l'aventure de la perte du poids comme l'a bien dit notre Cher Docteur notre chemin ressemble au Compostelle .. La joie tu va la trouver !! Certes le poids de ton sac sera toujours le même ou bien alléger .. mais ton poids oui là tu trouveras la différence.. tu auras l'impression que des ailes te sont poussés dans le dos .. que tu pourrais tout accomplir , moins fatiguée, moins essouflée, tu vas te sentir revivre et la c'est la vie !!!

Encore merci pour tes récits , bon courage et à bientot.

Mamounette
_________________
Vous souhaitez des informations sur l'association, Rondisport 23 ? un petit clic sur le lien
http://fr-fr.facebook.com/rondisport23
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
kikipipoune



Inscrit le: 24 Mar 2014
Messages: 187
Localisation: Roumaziéres loubert

MessagePosté le: Mar Sep 06, 2016 7:50 am    Sujet du message: Répondre en citant

Merci Mamounette. Tes encouragements me touchent. J'ai tellement hâte d'être de nouveau opéré après cet échec de mon anneau. J'ai hâte de cette nouvelle ville dont je vous entend plus parler. Et grâce à Compostelle j'y vais avec beaucoup plus de détermination et de force.



Jours 7 : 18 kms soit 145 kms parcourus

Bonsoir petit road-book. Journée horrible ! ! ! En fait, depuis hier soir je crois que j'ai un début d'entorse. Ma cheville est horriblement gonflée et douloureuse mais bon cette nuit j'ai mis du baume aroma et j'ai serré les dents. En plus quand j'ai enfilé mes chaussures comme elle sont montantes ça m'a soulagé, elles m'ont service d'attelle. Alors je me suis dit c'est reparti point d'exclamation sur la route tout allait bien, mais il a fallu prendre les chemins, et là ma cheville a souffert. Pour ce qui est du temps, c'est génial, enfin voilà le soleil. Donc je n'ai fait que du 2,5 voir 3 km/h. Je suis parti à 8h ce matin. Le déjeuner pouvait se prendre au bar mais il n'était pas ouvert et je n'ai pas voulu attendre. Puis j'ai marché, marché, marché. Je suis arrivé dans Bourges vers 13h30. Alors je me suis posé sur un banc pour manger et j'aimerais utiliser mon réchaud pour me faire un café. Puis je suis reparti mais les sœur de l'Annonciade sont à Saint-Doulchard qui n'est pas dans Bourges et avec le plan je me suis planté. J'ai bien été jusqu'à la cathédrale métro pour crever pour visiter alors je me suis mise à chercher où pouvait être les sœur. Je ne trouvais pas j'ai donc demandé un chauffeur de bus qui m'a dit qu'en prenant le 11 j'arriverai directement devant le bâtiment. J'ai donc décidé de prendre le bus avec un peu de culpabilité au début mais finalement je me suis dit que l'étape se terminer à la cathédrale et que j'y étais arrivé. Les sources sont adorables j'ai insisté avec elle au mètre, puis là j'attends pour le repas. Je ne sais pas à quelle heure elle le prenne, elle me le diront bien! Donc je n'ai pas visiter Bourges, en plus en ce moment c'est le printemps de bourges. Mais je ne suis pas là en promenade donc je reviendrai à Bourges une autre fois pour visiter. J'ai pris plaisir à me balader dans la nature aujourd'hui. Malgré la douleur à ma cheville. J'ai entendu le bruit craquer, je n'avais jamais fait attention qu'il faisait du bruit. J'ai également veux un écureuil plutôt malicieux. Il avançait et me regarder, ils me voyais avancer et donc s'éloigner, puis il s'arrêtait me regarder avancer et le cirque recommencer et ce pendant au moins 2/3 minutes. Puis il est parti dans les champs. J'ai même vu une coccinelle. C'est drôle je suis plus à l'écoute de mes sens. Alors demain, petite journée ça va faire du bien. Je suis fier d'être arrivé jusqu'à bourges mais en même temps je me dis que si je n'avais pas tout ce poids sur le dos je ferais bien plus de kilomètres ce que font la plupart des gens alors parfois certains soirs j'ai un peu honte. Une grande partie des pèlerins faut en moyenne 30/35 km par jours. Bon allez j'ai passé une super journée je ne vais pas me morfondre pour aller au lit. Après tout il n'y a pas de règles. Le but c'est d'arriver jusqu'à Compostelle c'est tout. Bon allez bonne nuit. À demain.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
kikipipoune



Inscrit le: 24 Mar 2014
Messages: 187
Localisation: Roumaziéres loubert

MessagePosté le: Mar Sep 06, 2016 12:54 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Jour 8 : 20 kms soit 165 kms parcourus

Encore une journée éprouvante, décidément ce chemin aura été un chemin de croix. J'aurais normalement dû faire une journée repos avec seulement 16 km mais il n'y a pas de balisage dans Bourges si ce n'est les coquilles qui sont d'ailleurs très jolies au sol sauf qu'elle ne sont pas directionnelles. Donc en partant de chez les sœur, il fallait que je trouve la cathédrale. Pour suivre les explications du parcours. Super! La journée commence mal. Alors je m'étais dit hier, je vais prendre le bus pour aller jusqu'à la cathédrale où j'étais arrivée hier. Sauf qu'aujourd'hui on est dimanche et il n'y a pas de bus le dimanche. Alors je repars à pied point je demande à quelqu'un si il sait où est la cathédrale, évidemment vous tournez là, tout droit parlant, et c'est là. Et oui comme dans la pub et clic il clic il y est. Bref, je tourne en rond pendant environ une heure et demie puis une mamie me dit je vous accompagne. Ouf ! ! Puis je prends la route. Mes ampoules ne me font plus mal mais par contre, ma cheville un peu. Mais comme elle est bien serrer dans la chaussure ça va. Je commence à fatiguer avec l'accumulation des jours mais j'aime les passage dans les bois, où les champs, ça m'apaise. Par contre c'est moins cool à cause de la boue et pour ma cheville. Du coup je n'arrive qu'à 17h au camping. Le mec qui est le tien est super sympa. Il me dit que ce n'est pas la peine de payer. Ça me gêne mais c'est sympa. En plus la salle où se font les animations n'est pas occupée donc il y a des lits de camp exprès pour les pèlerins. Je n'aurai donc pas à monter encore la toile de tente. Je regrette d'ailleurs de l'avoir emmenée. Elle pèse bien lourd et je ne l'ai utilisé que deux fois. Vraiment ce camping est trop cool je me pose, je fais mon linge, me masse à la biafine, car oui aujourd'hui il a fait soleil entre les nuages et du coup comme j'ai pas l'habitude je n'ai pas sorti la crème solaire donc je suis un peu rouge. Mon entorse m'inquiète, je l'avoue. J'ai tellement envie d'aller au bout de ses 14 premiers jours que je fais comme si mais j'ai peur que ce soit une tendinite mais je pense pas. Je me dis que si je la maintiens bien dans mes chaussures ! Bon allez je pense à autre chose, on verra bien. Je vais appeler les amis ce soir. Et oui on est dimanche. Ça fait le 8e jour que je marche, je suis quand même super fière. Bon allez je vais manger. Ranger mon linge, et après dodo. Demain j'aimerais bien aller jusqu'à Issoudun. Donc une grosse journée en perspective. Alors je pense que je me lèverais à 7h30 et je pense que je vais prendre mon temps pour y aller tranquille on va pas encore faire souffrir cette pauvre cheville. À demain.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
kikipipoune



Inscrit le: 24 Mar 2014
Messages: 187
Localisation: Roumaziéres loubert

MessagePosté le: Ven Sep 09, 2016 1:08 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Jour 9 : 10kms soit 175 kms parcourus

Toute petite journée aujourd'hui mais tellement de bien-être. Ouf ! Je respire enfin ! Mais quelle conne j'ai été de vouloir en faire trop. Avec cette cheville qui me fait toujours un peu mal, j'ai décidé de ralentir le pas, donc ce matin repos jusqu'à 9h enfin 8h. Puis je me suis levé j'ai parlé longuement avec Samba le mec du camping qui était super agréable, puis je suis parti en me disant que j'allais juste faire 10 km aujourd'hui. À cause de ma cheville. J'ai adoré notre discussion avec Samba, il a eu une vie tellement riche! Mais avec également beaucoup de soucis et pourtant il garde une bonne humeur s'en est impressionnant. Bref je suis arrivé à 12h30 j'aurais pu continuer mais au risque de réveiller la douleur de ma cheville qui ne m'a pas fait souffrir de la matinée. Donc j'ai mangé tranquillement au café des sports. J'avoue avoir un peu dévorer. C'est terrible ça de ne pas arriver à se contrôler. La simple impression d'avoir été privé les jours précédents alors que pourtant je ne meurt pas de faim et voilà que dès que j'ai une assiette me remets à manger comme une gloutonne. Heureusement que je vais bientôt me faire opérer car il faut absolument que je change mes habitudes là. D'ailleurs le changement commence maintenant et je m'en veux un petit peu de m'être laissée aller mais bon ce chemin m'apprend tellement de choses que maintenant j'arrive à me dire " adieu culpabilité et l'important c'est apprendre de ses erreurs donc à moi de ne plus le refaire". Bref sinon au café des sports je me la suis jouer un peu coq lol car tout le monde me felicitais." Ouah ! Vous êtes courageuse, c'est super bravo, quel dépassement de soi..." du coup ça encourage et ça fait du bien d'être un peu prétentieuse et de se dire" Ouais je l'ai fait, moi je l'ai fait" donc 14h je vais chercher les clés du gîte à la mairie et hop la douche et maintenant repos. Il y a un mec qui est arrivée dans le gîte. La cinquantaine, super sympa, grand, avec un humour un peu particulier mais j'adore. Sinon sur le chemin aujourd'hui j'étais beaucoup plus sereine. Le chemin été très goudron aujourd'hui mais bon je suis passé par des petits villages très tranquillement plus ballade que marche pour aujourd'hui et vraiment j'ai pris plaisir à écouter les oiseaux chanter, j'ai même encore trouvé des fraises. J'ai chanté aussi je me suis fait rire toute seule. Ça fait trois jours que je chante sur le chemin et ce qui me fait rire c'est que je chante des chansons qui parle de ce que je vis. Aujourd'hui j'avais Black M dans la tête "sur ma route oui il y a eu du Mouv' oui de l'aventure dans un grouv' oui une vie de roots! Sur ma route oui je ne compte plus les soucis de quoi devenir fou oui une vie de roots..." et aujourd'hui j'avais "viser la lune" de Amel Bent. Enfin bon super journée comme quoi il suffit juste de se laisser porter et de ne pas en vouloir en faire trop. Après tout ce n'est pas une compétition. Demain je fais encore une petite journée, j'espère que tout se passera comme aujourd'hui. Je pense aller jusqu'à Issoudun. Bon allez je vais te laisser et aller faire connaissance avec ce brave Philippe. À demain.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
kikipipoune



Inscrit le: 24 Mar 2014
Messages: 187
Localisation: Roumaziéres loubert

MessagePosté le: Mer Sep 14, 2016 12:40 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Jour 10 :

Ce matin je me suis levé tôt, Philippe est parti très tôt vers 6h30 et donc je me suis levé pas longtemps après. Ce matin je décompresse, j'y vais au ralenti. Je viens de prendre mon petit déjeuner tranquille, et après j'ai rempli le livre d'or. Il y en a un dans chaque gîte communal. Je trouve ça sympa de voir ceux qui sont passés et qui passeront encore à écrire sur ce cahier, avec chacun son petit truc. Certains sont super enjoué et ravi d'avoir des choses à disposition, d'autre en m'attendre toujours plus ! Mais chacun a son chemin. Comme avec Philippe hier soir. On a dû parler des heures et des heures. On a parlé du livre les quatre accords toltèques et de la vie en général. Nos bateaux non pourtant fais qu'accoster sans amarer et chacun repart ce matin vers la vague qui lui est propre. Contrairement à Michel avec qui on a l'intention de se revoir. J'aime cette perspective de vie. Ces échanges qui passe et s'enfuit, et les autres qui restent ( tiens ça me fait penser à une chanson de Patrick Bruel" les amis qui s'en vont, et les autres qui restent...") bref ! Lol. Je pars sereine et apaisé ce matin, je dirais même confiante. Que cette journée soit...

14kms aujourd'hui soit 189kms parcourus

Départ plein de vigueur ce matin vers 8h30. Je pose la poubelle et toc toc toc toc toc c'est le bruit de mes bâtons marche lol. Je pars sur les chapeaux de roues. Même pas mal à la cheville. Nickel, tout va bien. Je vois deux lièvres sur la routemais dommage ils ont peur de moi et s'ennuient!! J'entends le bruit du blé qui craque, le chant des oiseaux, le son des éoliennes qui bercent le vent. Je sens également le vent qui me frotte le visage jusqu'à ce que ça finisse par brûler. Je suis plutôt ravi de cette journée. Je pourrais peut-être aller plus loin qu'issoudin. Je traverse des champs et encore des champs, il y en a un avec des fleurs d'un violet très clair presque rose je ne sais pas ce que c'est mais c'est magnifique. Encore une fois je me perds à l'entrée d'Issoudun. Pas de balisage. Tant pis. Je trouve une boulangerie mange un sandwich, et regarde mon plan. Aïe. Je ne pense pas aller plus loin qu'issoudin finalement car après c'est 10 kilomètres et je ne les sent pas. Je m'arrête dans un hôtel. Ici il n'y a aucun autre endroit où dormir. Tant pis. Pas le choix. Demain j'espère pouvoir trouver un gîte pèlerin. Du coup il n'est que 15h30. Je pense que je vais aller faire un tour en ville. C'est plutôt sympa Compostelle. Il suffisait de lâcher prise et de se laisser porter. C'est chose faite. Au fait, j'ai trouvé un trèfle à quatre feuilles. Ce qui est bizarre c'est que depuis le départ, et bien j'en ai vu des tonnes mais je me disais tout le temps " non, oublie l'idée tu n'as pas le temps de chercher". Et là je pose mon regard par terre. Et je m'arrête. Oui oui c'en est bien un. Cool. Alors je le mets dans mon road book. Et voilà. Maintenant la douche est prise. Je vais aller faire un tour. À plus
_________________
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
kikipipoune



Inscrit le: 24 Mar 2014
Messages: 187
Localisation: Roumaziéres loubert

MessagePosté le: Mar Sep 20, 2016 7:52 am    Sujet du message: Répondre en citant

Jour 11 : 15kms

Quelle splendide journée ! Enfin le soleil presque trop d'ailleurs. Réveillé ce matin par l'alarme de l'hôtel qui s'est déclenchée. Le remplaçant du patron l'avait mal enclenché. Il était 6h30. Oh flute je reste encore au lit. 7h30. Bon allez je me lève. J'ouvre les volets sur un soleil resplendissant. It's going to be beautiful day. Je me prépare et le remplaçant du patron que je ne devais pas voir est en bas. Et oui il a fallu qu'il vienne éteindre l'alarme. Et comme aujourd'hui normalement ils étaient fermé, il m'avait dit qu'il n'y aurait pas de petit-déjeuner mais finalement il a été m'acheter un croissant. C'est trop sympa. J'adore les gens, c'est rencontre improbable et cette solidarité autour de Compostelle et surtout de ses pèlerins. Puis je pars. Maintenant j'ai l'impression d'avoir ouvert mais France. Je respire le bien-être et la sérénité. Je ne savais même pas où se trouve la sortie de Issoudun mais c'est pas grave. J'avance et on verra bien. Je demande par-ci, par-là. Tiens une balise ! Je prends le chemin qui sort Delaville et j'entends de nouveau le blé qui craque, les oiseaux qui chantent, je vois une coccinelle, des jeux d'ombres dans les branches... c'est fou ça ! Je suis sûre que ça a existé avant mais pourquoi je ne voyais pas tout ça? Je croise aussi un laperon. Il est trop mignon. Dommage qu'il aie peur de moi. C'est fabuleux ce chemin. Je m'arrête à Thizayet je papote avec un couple ils me disent les gens qui sont croisés ces derniers jours. Tiens ils ont dû voir Philippe qui filait hier. Je reprends la route. J'arrive à sainte Fauste à 15 km où je m'arrête pour manger. J'ai vu qu'il y avait un gîte. Mais bon j'ai envie de pousser un peu plus loin. Ah flûte plus loin c'est encore à 8 km, et il n'y a pas de gîte avant 18 km ce qui veut dire qu'il faudra que je dorme dans la toile de tente. Bon ben finalement je vais me reposer au gîte que j'ai vu tout à l'heure. Ce soir ce sera mobil-home. C'est plutôt cool. En plus ils sont un petit appentie c'est super sympa, un vrai petit coin de paradis. Une bonne douche. Aïe aïe aïe. J'ai des coups de soleil. Pourtant j'avais mis de la crème en partant. Ben oui effectivement je l'ai mise quand partant je ne l'ai pas renouveler toutes les heures. Tant pis on va se tartiner de biafine. Sinon il y a un couple de hollandais. Qui sont arrivés dans le gîte. Ils sont très sympas, ils sont partis le mercredi de Vézelay quand moi je suis parti le dimanche. Ils ont déjà fait la partie espagnole et reprennent la partie française. Ils me font rêver. À Compostelle une ambulance en soir. Et sont même arrivé à la fistera. Waouh!! donc maintenant, repos. Demain Deol juste avant Châteauroux. Et après demain velles. Comme ça samedi je finis à Argenton-sur-Creuse. Je suis plutôt contente de moi. Mais rien que de penser au retour j'en ai les larmes aux yeux. C'est marrant, les Hollandais sont très observateur virgule ils viennent de me demander si tout va bien? oui oui, allez karine! Faut profiter ! L'après on y pense pas. Non on n'y pense pas, ça rend triste. Michel m'avait prévenu. Au moins j'étais au courant. Sauf que moi je n'y suis pas encore alors je vais bouger faire autre chose et on verra. Demain est un autre jour.
_________________
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    ::OBESITE-87:: Index du Forum -> DU CHEMIN DE COMPOSTELLE Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com